Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 22:01
Des autoroutes, il y en a partout, ça pue, ça pollue, ça fait du bruit, ça gêne des millions de riverains, de vieux quartiers...

A Séoul (Corée), sous l'impulsion du maire, une autoroute s'est transformée en canal. C'était au début des années 2000 et le chantier a duré 6 ans:



A Tours (France) sous l'impulsion du maire, un canal s'est transformé en autoroute. C'était au début des années 70:




Et si on re-transformait l'autoroute en canal? Utopique? Non, puisque Séoul l'a fait.

Vélorution!!! Canalrution!!! AutoTransformation!!!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierre 03/12/2007 11:53

La vélorution en avance sur les mentalités ?! En tant que vélorutionnaire faiblement impliqué mais prenant part au collectif, il me semble que l'état de la lutte (pardon pour la terminologie, elle semble adamtée néanmoins) n'en est pas rendue là. Les actions du collectif vélorution sont jusqu'à maintenant adaptées à sa taille, d'ailleurs ça fonctionne : les choses bougent (voir l'article du 30 novembre sur le blog). Ne prend on pas un risque en s'engageant dans un chantier tel que demander la destruction de l'A10. Le risque de porter un truc trop gros, presque incroyable : canal-rution ou canularution ? Un truc trop gros qui nous fasse en parallèle perdre la capacité à mener des luttes plus précises comme une piste cyclable le long de la gare dont en a constaté l'absence samedi. J'ai conscience de jouer ici le "père la prudence", et que deux ans d'actions avec la vélorution puisse donner aux fondateurs l'envie d'un projet phare. Et d'ailleurs je ne détiens pas la vérité, c'est peut-être un tel projet qui peut brasser le petit monde politique tourangeau, le ronronnement  apaisé de (certains) médias locaux, et surtout augmenter le nombre de vélorutionnaires. Qu'en pensez-vous ?