Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 17:43
Le 26 juin, le président de la SNCF, Guillaume PEPY s'exprimait dans le journal "L'humanité":

"La crise énergétique et la crise environnementale offrent l’opportunité à la SNCF d’écrire un nouveau chapitre de son histoire. C’est une chance à saisir pour faire de la SNCF une championne française de l’écomobilité. C’est-à-dire développer la mobilité des voyageurs et des marchandises. Mais pas n’importe comment ! Nous voulons une mobilité qui soit économique et écologique. La SNCF existe comme entreprise publique nationale pour défendre la cause du transport collectif, économique et écologique. Si la SNCF parvient à s’adapter à cette nouvelle époque alors elle aura un boulevard pour se développer".

"Si l’on se tourne vers notre histoire récente, on s’aperçoit que le TGV est un succès à la fois populaire et innovant. Populaire car, chaque année, plus de 100 millions de voyageurs l’utilisent. Innovant car la France est championne du monde de la grande vitesse. Si l’on s’intéresse au TER et au Transilien, on constate aussi l’existence d’une dynamique très positive. Grâce aux conseils régionaux qui ont fait le choix du ferroviaire, ce sont trois millions de voyageurs qui y ont recours chaque jour. Ce qu’il nous reste à faire est simple. Il s’agit de réussir, pour tous les trajets de la vie quotidienne et le transport de marchandises, ce que nous avons réussi pour la grande vitesse. Nous devons avoir l’ambition de porter ces deux activités au même niveau de qualité dans un paysage où la concurrence sera totale".

"Aujourd’hui, il y a besoin de plus de ferroviaire et de plus de SNCF. Ce constat est partagé partout et par tous. Il y a donc besoin de plus de moyens".

Crise énergétique et crise environnementale : OK
Ecomobilité : OK
Plus (+) de ferroviaire: OK

Donc? Plus (+) de vélos dans les trains? Plus (+) de trains cadencés pour mettre nos vélos? Plus (+) de parcs à vélos dans les gares? Alors, Guillaume? On y va? On épouse les idées de la vélorution?

Hier, on a reçu un courriel d'un dénommé Régis qui nous dit que:
"Je prends le vélo quotidiennement pour aller à la gare de St Pierre des Corps. Constat:
 - Plus de place à St Pierre pour les vélos. De plus ils ne sont pas à l'abri des intempéries".
Partager cet article
Repost0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 10:00

Au  premier trimestre de l'année 2008, le chiffre d'affaires de la SNCF a augmenté de 9 %, dont "deux à trois points" seraient issus de la hausse des prix du carburant, selon Guillaume Pepy, le président de la SNCF. Selon lui, cette tendance devrait se confirmer, voire s'amplifier, dans les mois qui viennent : "Je m'attends à une rentrée canon lorsque les ménages vont faire leurs comptes pour choisir entre le train et la voiture pour aller au travail", a-t-il ajouté.

La SNCF prépare donc un grand plan visant à quadrupler la fréquentation de ses TER d'ici à 2030.

Quadrupler le trafic des trains express régionaux (TER), voilà le nouvel objectif de la direction de la SNCF qui, neuf mois durant, a menée une réflexion stratégique sur ce sujet (avec des élus, des chercheurs, Réseau ferré de France, etc.).

Pour relever ce défi, les membres du groupe de travail baptisé "TER fois 4" ont posé des questions simples. Comment augmenter la capacité des lignes ? Comment assurer un service fiable et de qualité avec quatre fois plus de trafic ? Comment faire des gares de véritables pôles d'échanges dans un environnement contraint ? Et enfin, comment financer cette révolution ?

 "Pour penser la gare de demain, nous allons créer une direction des Gares Intermodales", a annoncé Guillaume Pepy. Cette nouvelle direction va identifier ses axes de travail en 2009 et elle sera dotée de moyens budgétaires en 2010.


Pour la vélorution, le train est notre ami mais nous sommes trop mal ballotés car le service est sous–dimensionné. L'expérience de quelques vélorutionnaires et un bref dialogue à la fin de notre dernière vélorution nous amène à dire que:
-          Pas assez de places de stationnement vélo à la gare de Tours. Idem à la gare TGV de St Pierre Des Corps.
-          Pas de rampes à vélo dans les escaliers de la gare de St Pierre des Corps.
-          3 places de vélos dans les TER (comptez le nombre de vélos dans le TER, vous dépasserez 3 à chaque fois), 4 places dans les Corail Intercités (idem, toujours plus de vélos que de places disponibles).
-          Service inexistant ou en tout cas pas vraiment adapté à l'intermodalité dans les TGV et les trains InterLoire.


Donc, cette vélorution du 5 juillet à la gare de Tours se révèle hautement obligatoire. Ce sera la 4ième fois que notre collectif vient faire part de ses doléances à la gare de Tours, et on y reviendra autant de fois que nécessaire. Car le pétrole à 140 dollars, puis 150, 200, 250…. implique une meilleure prise en compte du vélo dans les trains à tous les niveaux de notre cheminement. Nous sommes la vélorution, conscients d’être la solution d’un monde qui doit se désengager du pétrole. Mais on n'y arrivera pas tout seul. Alors ? Gares Intermodales ? Quels axes de travail pour nos vélos ?

Si vous lisez le dossier de presse du plan TER X 4 de la SNCF , vous allez rire car la vision est...comment dire...: Tout le monde communique par portable, on commande son café sur le net, le wifi c'est le top du top, on a le google day une fois par semaine...

La SNCF croit-elle que Google contrôlera le code du travail? Le portable est-il un accessoire obligatoire pour prendre le train? Si oui, la SNCF paiera t-elle notre abonnement SFR ou Orange? Pourquoi ne parle t-on pas de la raréfaction du pétrole, des t° caniculaires ou des tempêtes violentes qui accompagneront le réchauffement climatique en cours? Pourquoi dire aux gens "prenez le train" et en même temps faire l'apologie de la voiture à hydrogène?

Le TER 2030 c'est peut-être plutôt çà: Il fait chaud. Devant les prix du pétrole qui ont aujourd'hui atteint 650 $ le baril, les voitures ont désertées les rues. On préfère prendre le train. Le vélo a progressé de façon spectaculaire. On en trouve partout. La SNCF maline, avait envoyé des agents en 2008 à Amsterdam et propose maintenant un service vélo/train exemplaire. Le wifi ne marche plus très bien. D'ailleurs, le wifi n'est plus une préocccupation majeure: les prix alimentaires ont étaient multipliés par 10 et les gens sont redevenus terre à terre: mieux vaut à manger dans son assiette que des gadgets dépassés tous les deux ans comme dans les années 2000.

Mais cessons là toute élucubration futuriste dans un sens ou dans l'autre, et réfléchissons ensemble pour une vraie prise en compte du vélo aussi bien dans les gares que dans les trains.
Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 18:01
Dans son chat du lundi 23 juin sur le site du journal « Les Echos » dont on a déjà diffusé quelques extraits ici,  Jean-Pierre Farandou, directeur général délégué de SNCF Proximités annonçait :
« Nous travaillons aussi à l'amélioration des services comme la billettique et l'information multimodales. Nous allons lancer, par exemple, les abonnements mensuels sur clé USB ».


Avons-nous réellement besoin d’une clé USB ?

Nous préférons plutôt cette phrase tirée du même chat et allant vers l’intermodalité Vélo/Train:
« avoir dans un ménage plusieurs voitures _ une par membre de la famille _ deviendra selon moi un comportement de plus en plus rare. D'ailleurs, à la SNCF, nous ne sommes pas un ennemi de la voiture mais nous pensons qu'il faut aider les ménages à voyager moins cher et plus durable en faisant le choix des transports collectifs ».

On aime bien aussi cette phrase :
« La clientèle actuelle des TER est de plus en plus diversifiée. Nous avons des clients qui prennent le train pour des motifs domicile-travail (34%) et domicile-école (26%). Nous avons aussi de plus en plus de catégories socio-professionnelles supérieures (un voyageur sur 7). Nous avons aussi beaucoup de seniors qui renoncent à la voiture et à côté des enfants de 10 ou 11 ans qui vont au collège. Nous avons également des gens qui habitent loin des villes et qui viennent prendre le TER avec leur voiture. Nous avons aussi des clients qui habitent en zone urbaine ou péri-urbaine des grandes villes. Bref, une clientèle très hétérogène et il faut d'ailleurs que nous proposions des services et des tarifications adaptées à chacun ».

Services adaptés ? Doit-on comprendre plus de prise en compte du vélo ? A faire avant de nous proposer les clés USB ? Que préférez-vous:
1. Une clé USB?
2. Une meilleure prise en compte du vélo?

Si pour vous, 2 est à faire avant 1, rejoignez-nous le 5 juillet à partir de 14h15 devant la mairie de Tours.
Partager cet article
Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 18:23
Pour être bien, bougeons mieux.

C’est le slogan des TER. Bouger mieux, c’est améliorer le service. Mais c’est visiblement aussi payer plus cher. La SNCF a donc indiqué que les tarifs des trains régionaux augmenteront de 2,5% le 1er juillet.

Hormis le plan TER X 4 dont il est question de parler sur ce blog avant notre action du 5 juillet, un autre plan baptisé « Destination 2012 » est né dans les têtes pensantes des cadres de la SNCF :

Dans le transport de voyageurs, Guillaume Pepy (patron de la SNCF)  compte acheter 200 nouvelles rames et augmenter de 10 % le temps d'utilisation des trains existant à la fois pour économiser 1,2 milliard d'euros et augmenter les capacités de transport le week-end.

La SNCF a aussi indiqué que les tarifs des trains régionaux (TER et Corail Intercités) augmenteront de 2,5 % le 1er juillet. Il devrait en être de même des Corail Téoz.

Pour être bien, bougeons mieux. Bougeons avec la vélorution le 5 juillet et bougeons ensemble : Le représentant de la FNAUT Centre a confirmé sa présence à notre action vélorutionnaire.

Il est urgent de se bouger car l'OPEP prévoit un pétrole entre 150 et 170 dollars le baril au cours de l'été. Et plus le pétrole monte, plus la SNCF aura le vent en poupe.

Il ne suffira pas de faire de la comm' comme çà:



A suivre dans les prochains jours, d'autres articles de préparation de notre vélorution. Et rappelons que pour participer à notre atelier vélorutionnaire de demain soir, il suffit de nous écrire.
Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 17:26
Plusieurs vélorutionnaires utilisent le train et font de l'intermodalité avec leur vélo. Ne serait-ce que moi tous les jours sur la ligne St Pierre des Corps/Amboise ou Soff régulièrement sur la ligne Tours/Chinon.

Chaque jour, le même topo: au train du matin (Intercités), il faut chercher la "rame" vélos qui est située à 95% des fois au même endroit mais dans les 5% restants est déplacée et boum la galère: où est-elle?
4 places pour les vélos dans cet Intercités mais combien de vélos: jusqu'à 14 certains matins.

Ce soir, TER d'Amboise à 16h53: la "rame" vélos (3 places) accueillent 13 vélos. Et bien sûr, le contrôleur, débordé, râle auprès de sa collègue:
"On va refuser des vélos".

En tant que vélorutionnaire, peut-on laisser passer des propos pareils? Non! J'ai donc fait remarquer au contrôleur que le mieux serait de repenser le système, que la SNCF nous parle de mettre les vélos dans les trains, que nous, on applique, et qu'il serait bon de faire remonter l'information à sa direction.
Sa réponse fut radicale: la SNCF est là pour transporter des voyageurs. Que sommes-nous donc alors? Des extra-terrestres?  Faut-il avoir un vélo pour ne plus être un voyageur?

Ce discours catastrophique quand on entend parler du grand plan TER X 4 (dont on vous parlera bientôt sur ce blog) prouve encore une fois que la SNCF n'a pas pris le train du changement.
Le pétrole à presque 140 dollars implique un changement comportemental: l'avenir est au train et au vélo ainsi qu'à l'intermodalité des deux. Nous le disons, les cadres de la SNCF le disent. Nous l'appliquons, les petites mains de la SNCF râlent.

Dommage car la vélorution est en marche et il faudra bien qu'ils en tiennent compte. Le 5 juillet, nous serons de nouveau dans la gare de Tours. Soff avait raison: on a bien fait de garder notre banderole:



Image tirée de la vélorution du 1er mars 2008. La banderole fait 3m, les panneaux "velorution" 9m. Vidéo de l'action en cliquant .

Partager cet article
Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 17:33
Jean-Pierre Farandou, directeur général délégué de SNCF Proximités, a répondu en direct à des questions lundi 23 juin de 11h30 à 12h30 sur le site du journal « Les Echos ».
Plusieurs choses sont intéressantes et nous montrent que notre 4ième incursion vélorutionnaire à la gare de Tours ne relève pas du gadget, car les paroles doivent engendrer des actes :     

« L'intermodalité, c'est à dire la capacité à enchaîner différents modes de transport (voitures particulières, vélos, transport par bus, marche à pied et transport collectif ferroviaire), est un objectif prioritaire de la SNCF et de ses filiales. (…/…)  A long terme, en zone dense, nous préférerions que nos clients ne viennent pas en voiture mais qu'ils utilisent des transports collectifs ou des modes doux permettant le rabattement vers les gares ».

«  J'aurais bien aimé que 20 ans en arrière nos prédécesseurs aient réfléchi aux TER en 2010 ! (…/…) Pour décembre 2008, nous allons particulièrement mettre l'accent sur la réussite de 4 projets de cadencement : Normandie, Paca, Bourgogne et Centre. A la fin de l'année 2008, pour le service horaire 2009, presque 1 TER sur 2 sera cadencé. C'est une vraie révolution industrielle. Nous travaillons aussi à l'amélioration des services comme la billettique et l'information multimodales ».

Donc, plus d’intermodalité, plus d’informations sur cette intermodalité, moins de voitures dans les zones denses, plus de cadencement. Des idées bien vélorutionnaires.

A mettre en œuvre, vite !!!! Le 5 juillet, nous poserons donc les bonnes questions.
Partager cet article
Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 19:36

L'atelier vélorutionnaire du 27 se précise et on peut déjà remercier Geoffrey qui nous a fourni des draps nous permettant d'envisager une nouvelle action d'éclat sur le prix du pétrole et contre l'A10 (action dont la date n'est pas encore fixée).
Vous avez des idées de slogans sur le prix du pétrole et les autoroutes? Mettez-les en commentaires. Peut-être qu'on s'en servira. qui sait? Tout se jouera le 27 au soir. Si vous êtes là, ce sera donc encore mieux. Contactez-nous pour connaitre le lieu. Ce sera à partir de 18h30 et il est bienvenue de venir avec un petit quelques chose à partager.

En attendant, la prochaine vélorution, c'est à la gare de Tours (pour la 4ième fois). Voici un pdf à télécharger et à diffuser autour de vous.
Cliquez sur l'image pour accéder à la page de téléchargement.

La SNCF fait plein de beaux discours et tire des plans sur le prix du pétrole. On va vous expliquer tout çà dans plusieurs articles à venir. Eux parlent et nous, on ira réclamer des faits. Avec toute la gentillesse voulue car si la voiture est "l'ennemie" de la vélorution, le train est son ami.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 19:12
Le président du groupe alimentaire suisse Nestlé, Peter Brabeck, a appelé l'UE à assouplir ses règles sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), pour faire face à la montée de prix des matières premières agricoles.

"On ne peut pas nourrir la planète sans les organismes génétiquement modifiés", a estimé M. Brabeck, dans un entretien au quotidien britannique Financial Times.
"Nous avons les moyens de faire une agriculture viable à long terme", a-t-il ajouté, regrettant le manque d'engagement politique en faveur des OGM.

Les OGM sont "une des technologies les plus sûres que nous ayons jamais vues, bien plus sûres que (les produits) biologiques ou écologiques à la mode en Europe", a poursuivi M. Brabeck.

Zut, alors !!!! On ne savait pas que manger un maïs qui produit génétiquement des molécules de pesticides est plus sain qu’une tomate qui pousse sans rien dans un jardin. Sommes-nous bêtes?

Brabeck ferait mieux d’arrêter les OGM. Il en a déjà trop mangé et ça lui fait dire des bêtises.
Nestlé a des OGM dans quantité de produits relevant de sa marque. Beurkkk!!!

D'après vous, que préfèrent les abeilles?



 
Partager cet article
Repost0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 10:00
Comme on en a parlé à notre dernière vélorution et sur ce blog, un atelier vélorutionnaire en vue d’une prochaine action centrée sur l’autoroute A10 et le prix du pétrole aura lieu la semaine prochaine. Ca se passera à St Pierre Des Corps à partir de 18h00 vendredi 27 juin. Chacun amène un petit truc à manger et à partager.

Aurore, tu semblais partante. Peux-tu confirmer en nous envoyant un courriel afin qu’on te donne l’adresse de l'endroit où se passera l'atelier?

Pour ceux qui seraient aussi tenté, n’hésitez pas à confirmer vous aussi par courriel en nous envoyant un courriel (voir la rubrique CONTACT sur le côté gauche). A savoir que nous recherchons des draps pour confection de matériel. Qui peut nous aider?
 

RAPPEL : nous recherchons aussi des volontaires pour diffuser nos divers tractounets dans les lieux qu’ils choisiront dans notre mignonnette ville de Tours:
- traversée par une autoroute polluante,
- avec un futur rond-point de la mort,
- sans accès cyclable sur le pont de St-Côme,
- sans accès cyclable sur le pont d'Arcole,
- avec une passerelle Fournier quasi inacessible aux vélos,
- et une gare de Tours saturée au niveau des parcs à vélos.
Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 21:27
La 33ième vélorution n'a pas connu la foule mais s'est bien passée:
-15 à notre rendez-vous de 14h00.
- 5 à notre rendez-vous de 18h00.

En même temps, on a connu du "fun" comme on dit au Québec:
- amusements devant des voitures anciennes sur le mail du boulevard Heurteloup, futurs dinosaures d'une époque qui s'écroule.
- Petit micmac avec la police municipale qui ne comprenait pas ce que nous faisions, osant même nous classer comme risque de danger parce que nous étions 15. Des milliers de voitures provoquent chaque jour des centaines d'accidents et nous, 15 vélorutionnaires réclamant le partage de la route... on est obligés d'expliquer notre mouvement à la police qui devrait le connaitre (on en est quand même à 33 vélorutions, des dizaines d'articles dans la NR, plusieurs reportages télé). La police nous a fait remarquer qu'il ne fallait pas leur apprendre leur métier mais constatons que pendant qu'il nous disait çà, nous avons vu passer un quad en acrobatie ( les deux roues avant ne portaient plus sur le goudron) et que sur le parvis du vinci plusieurs voitures stationnaient n'importe comment, comme d'hab'. Mais Soff, très diplomate a fort bien discuté avec la gente policière.
D'ailleurs, a t-on besoin d'une assistance policière? Nous faisons du vélo tous les jours, voyons des centaines d'infractions, on se fait tasser sur les trottoirs, on subit une pression automobile agressive. Une fois par mois, nous sommes groupés, forts, revendicatifs et joyeux. Non, nous n'avons pas vraiment besoin d'assistance policière.
- Des journalistes de santelavie.com sont venus nous filmer. Les freegan ont été fortement mis en valeur.
- On s'est amusé sur plusieurs passages piétons de l'avenue Malraux, provoquant l'ire des automobiles. Pensez-donc, 15 cyclistes qui traversent une avenue sur un passage piéton, c'est 30 secondes de la vie de l'homo-automobilus: un DRAME?
- Petit pique-nique sur les marches de la mairie à 18h00. Débats, discussion et :
- Aberration d'un monde aveugle: débauche de gros 4x4 qui paradent, de quads qui s'exhibent, de voitures modifiées qui se la pêtent. Des motos qui vrombissent pour le plaisir (de quoi d'ailleurs?). Tout un univers de "c'est moi qui est la plus grosse, la plus belle". Gaspillez, les gars, profitez-en, çà ne va pas durer.


Et on se remet dans le rythme!!!
La34ième vélorution se fixe deux objectifs:
- Nouvelle incursion à la gare (la 4ième) parce que les vélos dans les trains ou dans les gares, ça craint. On ira photos à l'appui et pétition à la main. Et vu qu'on a gardé notre banderole spéciale gare, ça va péter.
- On retournera au rond-point de la mort (au bout du boulevard Heurteloup). Parce que malgré une demande de soutien réclamée par courriel à François Lafourcade (adjoint à l'exemplarité environnementale), nous n'avons rien vu venir. L'appel d'offre est lancé. Bref, tout se met en place sans écouter le cycliste. LA VELORUTION SERA T-ELLE LA SEULE A S'IMPLIQUER DANS CE SUJET?

Attention!!! On provoquera dans la semaine du 23 au 29 juin, un atelier pour une future action de visibilité vélorutionnaire sur l'A10. Ce sera un soir, avec appel à repas partagé. Ca se passera à St Pierre des Corps. Des volontaires?

On cherche aussi des diffuseurs pour nos visuels: Soff s'occupe de la gare de Tours, Alain de la gare de St Pierre, Marie-Andrée de la Coop Nature. D'autres points seraient souhaitables. Qui veut nous aider? Ca prend 5 minutes par mois.



La vélorution pose devant une race qui va s'éteindre: la tuture.
Partager cet article
Repost0