Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 18:10
Dans sa dénonciation de l'A10 en coeur d'agglomération, la vélorution s'inscrit certainement (et peut-être sans le savoir) dans une démarche de réconciliation des villes et des idées saines.
L'A10 est un peu une frontière nuisible entre Tours et St Pierre, frontière incohérente à l'heure de ToursPlus. Elle est aussi une frontière dans les idées:
Faire naviguer sur des milliers de kms produits et denrées entre le nord et le sud de l'Europe par des milliers de camions à vive allure, alors que ces denrées et produits on pourrait les faire ici, c'est une frontière économique irresponsable, déraisonnable. Du lait, des tomates, des yaourts, de l'essence passent du nord au sud, des Pays bas vers l'Espagne et dans l'autre sens, des tomates, du lait, des yaourts, de l'essence s'en vont de l'Espagne vers les Pays Bas. C'est déjà grotesque mais le faire sur des camions alors qu'on a des trains, c'est encore plus nullissime.

Certains parlent de délester L'A10 des camions (les élus locaux) mais aucun délai (ça serait trop beau). En fait, si, ça se ferait avec l'A10bis (qui ne se fera sans doute jamais, on aura plus d'essence bien avant de la voir). A la place de l'A10, ils rêvent d'une voie express.
Pour quoi faire? L'A10 bis construite, plus de camions, plus de voitures de transit, et pourquoi encore l'A10, alors?
Du fait qu'il ne resterait qu'un trafic local, à l'heure du tramway, du "faites du vélo", du "fil bleu, c'est pour vous", pourquoi ne pas détruire l'A10? Le trafic local résiduel qui subsisterait pourrait encore régresser de façon très significative: Pas besoin de chercher bien loin pour trouver la solution (Agenda 21 par exemple?).

Dans ce cas, et dans ces hypothèses de réflexion qui ne sont pas surréalistes (ce sont les élus qui parlent des camions sur les trains, du vélo à prendre, du tram, de l'étoile ferroviaire et du fil bleu), l'A10 n'a plus vocation à exister.
Que les élites mettent en application leur discours et à nous de réfléchir à la suite. Pour réconcilier les villes et cesser de voir des frontières de béton boucher les paysages, polluer les poumons et abrutir les oreilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans L'A10: une erreur urbaine
commenter cet article

commentaires