Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 17:30
Benoît, vélorutionnaire depuis quelques mois nous a écrit et on vous fait profiter de sa mésaventure désagréable:

"Vendredi 13 avril, vers 9h30, je me rends sur mon lieu de travail à vélo comme les autres jours. Arrivé rue Edouard Vaillant près de la gare de Tours, je prends mes distances vis à vis des voitures stationnées sur ma droite afin d'éviter les "portières folles". Cette précaution a gêné une camionnette immatriculée 5809 XG 37 qui a trouvé malin de se "venger" en me faisant une queue de poisson et en freinant très brutalement:
résultat avec la route mouillée, j'ai glissé en freinant et je suis entré en collision avec l'arrière de ce véhicule. Poignet raclé saignant et pouce tordu.

Je redresse la selle de mon vélo, remonte dessus et quelques mètres après au feu rouge je remonte à hauteur de la camionnette en question. J'annonce au chauffeur que je me rends de suite au commissariat pour déposer une plainte.

Arrivé au commissariat rue Marceau (j'ai choisi un "gros" commissariat), j'annonce mon intention à la réception en expliquant ma situation et en montrant mon poignet en sang. On me demande une pièce d'identité après quoi on me fait signe d'attendre "quelques instants", quelqu'un s'occupera de moi.


Environ une heure plus tard, un fonctionnaire de police vient et annonce à voix basse à la dame de la réception qu'il n'aura pas le temps de s'occuper de moi. On me suggère "d'essayer de revenir dans l'après midi" et d'aller voir un médecin plutôt. En indiquant au policier en question que j'ai un métier et que je ne peux passer la journée à essayer d'avoir une entrevue pour déposer plainte, celui-ci me répond que lui aussi a un métier, et qu'il a en ce moment des gardes à vue et que le reste ne compte pas pour l'instant.

La police sait être présente un peu partout dans la ville pour traquer les "dangereux délinquants" et verbaliser à tout-va, par contre, quand on a besoin de la police, elle n'est pas là!

Chouette société non?

Peut-être aurait-il fallu que je me sois cassé un ou deux membres (ou pire!) pour que la police s'occupe de ces délinquants de la route?

La solution est simple pourtant: séparer les vélo des voitures."

DurDur d'être un vélocycliste, devenons alors vélorutionnaire pour essayer d'arranger la situation des vélocyclistes.

On en profite pour revenir sur les mésaventures de Josée: c'était le 24 juin 2006.


Et puis, j'y vais aussi de ma petite histoire survenue ce matin:

Une voiture me double mais comme il n'y avait pas vraiment la place, elle me frôle à 20 centimètres en gros. Pas de bol (on est pas des anti-4x4 mais quand même) c'était un Toyota Rav4, je donne un grand coup de poing dans la carrosserie en criant "Hey!!". Je retrouve le véhicule au feu rouge, je me met à sa hauteur et je lui dit "ça va pas la tête? J'ai pas envie de mourir aujourd'hui". La nénette au volant s'excuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans Velorutiontours
commenter cet article

commentaires