Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 17:14
Les abeilles meurent en masse aux Etats-Unis

A travers tous les Etats-Unis les apiculteurs qui ouvrent leurs ruches pour préparer la saison de printemps les découvrent vides d’abeilles, victimes de ce que l’on appelle désormais la Maladie de l’Effondrement des Colonies d’abeilles (Colony Collapse Disorder).


Nul ne sait pourquoi jusqu’à présent.

Les abeilles sont un acteur vital pour le secteur agricole dont le chiffre d’affaire atteint 14 milliards de dollars aux USA, et leur disparition commence à inquiéter jusqu’au plus hautes sphères de Washington. « Hilary Clinton s’y intéresse depuis la semaine dernière », déclare David Hackenberg, l’apiculteur qui a pris la tête du mouvement de sensibilisation à ce problème. En quelques semaines il a perdu plus de 2000 de ses 3000 ruches. Durant l’interview, son portable sonne sans cesse, l’avertissant que de plus en plus d’exploitants font état de pertes pouvant atteindre 95%.

Les scientifiques de l’administration, l’Association Nationale des apiculteurs et les chercheurs ont formé en urgence un groupe de travail pour tenter de mettre fin à cette catastrophe.
Pour M. Hackenberg, le soupçon se porte sur un nouveau type de pesticides incorporant de la nicotine.

A quelques kilomètres de son exploitation, de nombreux fermiers partagent ses craintes.

« Nos cultures ont des fleurs mâles et femelles qui doivent être pollinisées pour produire », explique Carl Grooms, un cultivateur de courgettes. « Nous allons avoir de grosses difficultés pour trouver des ruches à louer pour procéder à la pollinisation, et si c’est aussi critique que cela en a l’air, je ne pourrais sans doute rien planter ce printemps ».

En Floride, deux membres du groupe de recherche inspectent les ruches dans l’exploitation de M.Hackenberg. Dennis van Engelsdorp, un apiculteur et chercheur basé en Pensylvanie, retire les rayonnages qui devraient être couverts d’abeilles.

La différence saute aux yeux. Alors que dans une ruche occupée, le cadre est bourdonnant d’insecte, dans une autre il est quasiment inhabité.

Et pendant ce temps, en France...

Le frelon asiatique, observé pour la première fois en novembre 2005 dans le Lot-et-Garonne et qui aurait débarqué en France caché dans un chargement de poteries chinoises fin 2004 aurait déjà colonisé la plus grande partie de l'Aquitaine.
Son extension sur le territoire français est "fulgurante", souligne Jean Haxaire, l'entomologiste amateur qui, le premier, a identifié le nouvel arrivant.

S
on éradication semble d'ores et déjà impossible. "Le frelon asiatique est déjà dans les Landes, la plus grande forêt d'Europe", où il construit ses nids sphériques à très grande hauteur dans les pins, hors de portée des regards, relève M. Haxaire.

Les dangers présentés par le nouveau venu sont surtout d'ordre écologique: Le frelon d'Asie préfère consommer des insectes sociaux, abeilles notamment.
M. Haxaire l'a observé aux aguets devant des ruchers, avant de fondre sur une ouvrière et la dévorer. Difficile à chiffrer les dégâts, "mais il y en a toujours un ou deux en permanence à faire le guet", selon M. Haxaire. En Asie, il parviendrait à entrer dans les ruches pour dévorer le couvain ce qui, en France, pousserait à la ruine nombre d'apiculteurs, déjà secoués par la surmortalité de leur cheptel due aux insecticides.

Pour M. Haxaire, l'épreuve de vérité arrivera l'an prochain. Le frelon d'Asie pourrait alors être présent "dans la moitié de la France".


Partager cet article
Repost0

commentaires