Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 19:36
Lesquels?

1. Il va provoquer des dégats dans un parc.
2. Parce qu'il s'en va dans ce parc, il ne fait pas ce qu'il devrait faire: prendre la place des voitures.
3. Il montre que les services d'agglo (le Sitcat) ne respecte pas les lois.

Phil nous informe que:
" Quel rapport entre le tram à Tours et le parc Grammont?
Tous deux sont des composantes de la qualité de la vie sur l'agglo, tous deux ont un intérêt écologique. Mais:
pour faire circuler le tram en bordure du parc sur la route de bordeaux (N10) à hauteur du restaurant universitaire de la fac de science, il est question, non pas de prendre sur la chaussée (le tram est fait pour retirer la bagnole de la ville) mais de couper une bande de forêt, d'abattre et de déssoucher la largeur "utile".
Pour faire ça il faut une autorisation de déssouchage, l'agglo, par l'intermédiaire du SITCAT (syndicat des transports urbains) n'a pas l'autorisation et compte bien s'en passer.

Il faut que le tram prenne la place de la bagnole, pas de la forêt. Le passage à deux voies au lieu de quatres actuellement en maintenant des pistes cyclables et de larges trotoirs doit être privilégié.
Ces traveaux peuvent démarrer à tout momment, dés cette semaine, prévenez nous si vous observez un début de chantier."

De même, le vélorutionnaire Jean-Marc a écrit un texte sur ce sujet sur le site de CarFree:
Tramway et automobile, désastres écologiques en série pour l’expansionnisme d’un “bassin de chalandise”

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans ToursInfos
commenter cet article

commentaires

flo 13/04/2011 07:21



Ah Ah Ah le tram ne passeras meme pas par la ! franchement renseignez vous les " Moi j aurais fais mieux " !



george 26/01/2010 18:42


effectivement le tramway de Tours, aprés mainte reflexion, va passer dans un espace vert où plus de 1000 piètons et cyclistes viennent se promener chaque week-end

tram-tours-lac


Funeste 26/01/2010 16:13



Le Comité Populaire


Des Nouveaux Malgré Nous



Il n’y a rien que nous ne voudrions point changer


dans cette municipalité, même les chaises !!




Je vais vous exposer plus précisément ce que nous disons et pensons. Pour ma part, je suis point un homme de compromis, je n'aime  pas la mauvaise soupe. (Funeste
pour le CPNDMN3)7



Je veux bien rencontrer toute personne susceptible de nous aider, mais pour information je ne fais pas parti de ceux à qui l'on dit je vous ai entendu pour que je
puisse croire que cela soit suffisant pour me taire et laisser continuer ainsi sans rien dire.


La municipalité se réunit depuis des années pour discuter bien manger, et même la galette des rois socialistes, bien boire mais n’a jamais bien
fait.


 


J'ai 37 ans et j'ai eu le temps de voir l'absence de volonté politique, qui en est une, dans le quartier Sanitas, la non remise en question de
l'échec total de cette politique, la force contre les citoyens du Sanitas, l'impossibilité pour la municipalité de trouver des idées par lesquelles nous pourrions vivre ensemble (parce que pas de
programme politique intégrant le fait qu'il n'y a pas une société homogène française mais des sociétés françaises, l'aspiration au bonheur des habitants du Sanitas et du quartier des Prébendes et
à la campagne, croyez-moi n'est vraiment pas la même, et je n'exclue absolument pas la discussion avec les quartiers favorisés bien au contraire nous avons besoin de tous). J'ai eu le temps et
les années pour observer cette véritable mascarade des conflits d'intérêts personnelles que représente cette politique tourangelle.



Il y a aujourd'hui un décalage sans nom entre le discours politique local et la réalité des citoyens bafoués, humiliés, déglingués, piétinés,
honnis et trahis, toute l'année et ce depuis maintenant 20 ans et plus. J'ai décidé de dire ce que j'en pense parce je me sens concerné et c'est cela la politique : la possibilité qu'un
citoyen puisse prendre la parole et être entendu, et ce n’est pas le cas depuis bien longtemps dans cette ville. C’est pour cela qu’à l’argument du maire concernant l’absence démocratique de mon
intervention durant ses bons vœux à ses administrés au centre de non vie du Sanitas le 22 janvier, j’ai expliqué que la démocratie j’en subissais toute l’année ses effets les plus totalitaires,
une dictature du bien qui me veut du mal. La prise de parole est impossible mais j’ai une pratique du discours sur la voie publique (ce qui n’existe plus dans aucun parti) je ferai donc une série
de discours dans le quartier Sanitas et en centre ville devant la mairie. J’irai jusqu’au bout de mes idées et de mon action, parce que J’AI DES IDEES. Les idées ne sont pas que des théories sur
papier, la gestion des êtres humains nécessite une connaissance de leur niche environnementale ce que semble avoir oublié la mairie. J’ai une très bonne connaissance de mon milieu et du quartier
Sanitas, j’y suis né j’y vis et y mène une observation et des discussions de citoyen depuis quelques années. Depuis fin 2004 je discute avec des jeunes et des moins jeunes dans des endroits où
les membres de la mairie n’iront jamais pour écouter et constater les blessures visibles sur les visages meurtries par la détresse. J’ai une très grande mémoire et je n’oublierai
jamais cette arrogance et mépris municipal !!



Suite à cette mésaventure (j’ai dû quitter le centre de non vie du Sanitas sous la menace) monsieur Dayan (Officier de Police Judiciaire et
adjoint du maire) qui accompagnait monsieur le maire m’a proposé de venir le rencontrer à sa permanence (sur le ton de la familiarité comme si nous étions des copains avec tutoiement de rigueur.
Comment ose-t-il dans un climat aussi hostile si ce n’est une provocation supplémentaire ? Il n’a pas imaginé que j’ai moi-même une éducation et je n’ai vu dans cette familiarité de
pouvoir que le cynisme bourgeois du parvenu, face au con de sous-citoyen, parasite « pauvrettant. » Nous enfoncerons bien profondément dans la gorge de ce monsieur Dayan ce mépris qu’il
a des pauvres et des petites gens, nous lui retournerons son cynisme de cour jusqu’à l’étouffement et la crise.


Il souhaiterai discuter avec moi dans sa permanence (un lieu clos) de mes idées, ce à quoi je lui ai répondu que je préférerai que nous
discutions de ses idées closes à l’extérieur dans les quartiers qu’il s’emploie à désenclaver et résidentialiser. C’était une brève entrevue, encadrée d‘une vingtaine de policiers qui me
demandaient de partir, les discussions à venir semblent fortement contrariées. C’est sans commentaire.





Funeste 26/01/2010 16:11




Lettre ouverte contre ceux nous détestent et qui déclarent la guerre à notre quartier le Sanitas



« de l’art dans la vie, des grilles dans la ville, du cul dans la vue ou comment ça suce en Z.U.S. »


Souvenez-vous l’année dernière, le Sanitas fêtait ses 50 ans de vie de quartier (18/04/09), la ville délègue à Mohamed Moulay* (référent Contrat de Ville du
quartier du Sanitas) le soin d’organiser les festivités. On amuse tout le monde et, pendant que la mairie fait diversion, elle installe en décembre 2009 la vidéosurveillance du côté de la place
neuve (centre de « non » Vie du Sanitas) et du quartier Saint Paul. La ville et monsieur Moulay se sont bien gardé d’expliquer en avril le plan prévu pour la fin de l’année. *les
référents sont à la politique ce que les videurs sont à la discothèque. Censés pour les premiers (les référents) expliquer à leurs « semblables » - souvent de même origine ethnique
- l’importance de la civilité voire de la servilité exigée par la ville pour faire respecter la bienséance et une idée fantasmée de la politesse, et ce même par la force, et pour les seconds (les
videurs) faire admettre toujours à leurs « semblables » qu’ils ne peuvent pas entrer parce que pas habitués du club, ou alors uniquement accompagnés d’une jeune femme, les baskets étant
bien sûr bannies et la casquette un signe d’appartenance à la « voyouserie », et les deux : Grand Maître Voyou. A force de vouloir taxer le vice et non la vertu on a cru que
celle-ci était sans sévices, et bien c’est faux. La racaille munizipale, ça existe.



Claude Roiron (17ème adjoint de la mairie de Tours et adjointe Spéciale de
Saint-Symphorien), une langue de bois dans une gueule de fer, adjointe à la
sécurité, expliquait dans un article du Point daté du 17/01/2007 (n°1748) « je suis socialiste et Big Brother, ce n’est pas ma valeur. Je suis contre la vidéosurveillance, sauf dans quelques endroits
sensibles ». Elle n’osait pas avouer que le Sanitas était pour la municipalité une zone sensible et une priorité, une Z.U.S.
(Zone Urbaine Sensible). Le fait qu’elle



tristan 23/01/2010 23:55


signez la petition pour que le tramway ne passe pas dans un espace vert
mais dans la rue d'a cote
trmwaydetours
la petition

A souligner : Tours est la premiere ville de france qui va faire passer une ligne de tramway dans un espace vert

La prochaine fois que je fais des photos panoramique au bord du lac, j'aimerais bien n'y voir aucun tramway, mais des promeneurs et des oiseaux (comme c'est le cas maintenant)