Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 17:56
Est-ce qu'on a le droit de dire que Tours Football Club, c'est de la merde et qu'on s'en fout? Est-ce qu'on a le droit de dire qu'on a même pas envie qu'ils montent en ligue 1?
Vu que le TFC et son éventuelle montée fait déjà les gorges chaudes de nombreuses personnalités politiques du coin, le football local doit-il devenir sacré au point de ne pas le critiquer? On connait le rouleau compresseur de la comm', du bien-pensant et du politiquement correct, voilà pourquoi il est bon de se poser des questions.


Le football mérite des arguments plus réfléchis et sur le blog de la Nouvelle République, un intervenant en donne des excellents:

'Un club de football de haut niveau ce n'est de toute façon pas raisonnable. J'ai toujours été fasciné par le fait que des gens modestes, parfois sans emploi puissent payer 20, 30, 40 euros ou plus pour aller voir 22 milliardaires taper dans un ballon. Surtout quand certains de ces types sont limite analphabètes. Par contre je trouve toujours très jubilatoire d'entendre s'exprimer Ribéry, Zidane ou Deschamps, ou leurs collègues.La syntaxe est approximative, le vocabulaire réduit à quelques mots et les expressions stéréotypées sont tout droit sorties d'un commentaire télévisé ou du discours d'un"coach" comme ils disent, comme si le mot entraîneur ne suffisait pas. A chaque apparition télévisée de l'un de ces footballeurs, on croirait un sketche ou une caricature.
En général, ils adorent les jeux vidéos, ne lisent que l'Equipe et encore pes tous les jours eh oh faut pas exagérer, roulent en coupés sport et passent beaucoup de temps l'oreille rivée au portable dernier cri. Les plus célèbres d'entre eux ne sont plus que des hommes sandwich pour des grandes marques.
Quant à leurs dirigeants , ils sont cyniques et obscènes. Ils ne songent qu'à ramasser un maximum d'argent issu de la pub et des droits télé et hurlent comme Mr Aulas aux charges trop élévées en France. Mais voilà, quand on a les moyens de payer un joueur 50, 100 ou 150 000 euros par mois , on doit avoir les moyens de participer aussi à la solidarité nationale. Si ces joueurs étaient moins payés, les places dans les stades seraient peut être aussi moins chères. Mais ces gens là n'ont le plus souvent aucune conscience collective ni politique puique leur religion c'est le football et l'argent. Exemple il ya quelques années, un journaliste pas trop politiquement correct demande à un dénommé Lizarazu footballeur de son état et aujourd'hui retraité à 40 ans ce qu'il pense des licenciements chez Danone son sponsor. Et le joueur courageux de répondre: Oh vous savez moi je ne m'occupe pas de ça, je joue au football.
La dernière fois que j'ai mis les pieds (et les oreilles) dans un stade c'était il y a environ 25 ans pour accompagner un ami. A la sortie je me suis bien juré que ce serait la dernière fois. Peut-ëtre que les habitués de ce lieu sont justement habitués, mais ce jour là j'ai été atterré par la c.. (bêtise ambiante). Pendant plus d'une heure j'ai été entouré par des humains (essentiellement des hommes)vêtus d'écharpes et maillots de foot (qui sont devenus depuis la tenue obligatoire des garçons dans les cours d'école, maillots soit-dit en passant vendus une fortune encore au profit des clubs et le plus souvent d'un goût douteux (couleurs et publicité) . Ces sportifs du samedi soir n'ont fait que crier, chanter des chansons et des slogans idiots et surtout se sont largement défoulé.
Le stade c'est l'exutoire , chacun se lâche et nous révèle sa face la plus sombre, inavouable partout ailleurs en société. Alors fusent les insultes racistes à l'encontre des joueurs noirs de l'équipe adverse.(Attention, le supporter est plus subtil qu'il n'y paraît: Son inteligence reptilienne lui permet quand même de distinguer le bon noir, le joueur de son équipe, du mauvais noir, celui de l'équipe adverse). L'arbitre est lui régulièrement accusé d'avoir été acheté (le supporter est très perspicace et donc capable de déceler les complots) prié de se rendre régulièrement aux toilettes (le supporter en humaniste a décelé une fragilité prostatique chez l'homme en noir)et plus poétiquement traité de pédé (Attention le supporter n'est pas une fiote mais un homme, un vrai!)
Et grande tradition dans tous les stades de France, le coup de pied du gardien de but adverse est régulièrement ponctué d'un Ho Hisse Enc...! (La poésie est la deuxième passion du supporter). Donc pour résumer, le seul endroit où il est encore permis de tenir des propos racistes et homophobes par ailleurs punis par la loi, c'est le stade. Alors non merci, si avoir une équipe de foot en ligue 1 c'est devoir accepter ça ce sera encore sans moi. Quant aux retombées sur l'économie locale tant vantées par les dirigeants et autres partenaires du foot pour attirer les subventions elles sont dificilement chiffrables et contestables.(hormis pour le commerce de la bière) Je ne vois pas pourquoi une ville serait attrayante parce qu'elle a un club de football! Alors que les footballeurs , leurs dirigeants et leurs supporters fassent ce qu'ils veulent de leur club moi je m'en fous ,mais pas avec l'argent public et en faisant respecter les lois sur les discriminations et propos racistes.
Tout va bien, depuis 2000 ans la civilisation a fait un bond gigantesque, que demande le peuple? Du pain et des jeux!"

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans ToursInfos
commenter cet article

commentaires

soff 18/05/2009 23:08

je suis globalement d'accord sur les propos retranscrits parce que j'aime le sport et je uis toujours attérée par la mentalité, le cynisme et l'effet destructeur du sport spectacle (parce que pour les autres sports, c'est pareil en plus snob pour le tennis ou le cheval);en revanche, mettre au même plan l'analphabètisme avec la bétise, c'est faire la même chose que les supporters font avec l'homosexualité chez l'adversaire. ces footballeurs, ce sont des  pôv' gars qui ont souvent vécu dans l'illusion d'un matérialisme éfréné alimenté par la publicité  environnante (sur les vélotaxi maintenant!), par la communication mensongère et même des gens lettrés - j'en connais - rêvent d'un monde de bagnoles, de super hypermarchés, d'antennes relais partout pour mieux capter, etc.d'ailleurs les gens qui veulent développer le foot de tours sont des gens qui ont fait des études et savent lire et écrire!