Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 17:11
On en arrive à regretter le début de la semaine avec son tapis de neige et son froid glacial.
Il y a quelques jours, les conditions de circulation étaient très mauvaises et les voitures faisaient attention à nous au point de nous doubler à des vitesses lentes tout en se déportant très fortement. Certaines voitures n'osaient même pas doubler. On ne peut pas dire que faire du vélo sur la neige soit le paradis mais sous d'autres aspects, enfin les voitures étaient raisonnables.

Aujourd'hui, les routes sont dégagées. Enfin, pas entièrement, car les côtés des routes (là où nous roulons d'habitude) sont dégueulasses, glissants, dangereux. Mais les conducteurs ne risquent plus de casser leur boites en fer, alors ils foncent, ils nous serrent encore plus que d'habitude parce qu'on ne peut rouler aussi à droite que normalement. Les pistes cyclables sont très mal dégagées.

Bref, encore une fois, nous sommes le futur, mais nous sommes bien vulnérables.

On saluera aussi l'excellence environnementale de nos décideurs, car si on a su très vite dégager les autoroutes, on n'a pas fait autant d'efforts pour les réseaux bus. Ce qui veut dire qu'un camion espagnol remontant des fraises vers la Hollande en plein mois de janvier est plus important qu'un réseau de service public. Dès mardi matin, on pouvait voir des gens se casser la gueule sur les trottoirs, des gens privés de bus cherchant une solution, et des camions sur l'A10 à vive l'allure. On peut se bouziller une jambe, du moment que la mondialisation des échanges roule, tout va bien pour le PIB.

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans ToursInfos
commenter cet article

commentaires

geoffrey 13/01/2009 09:03

Et y a pas un zozo a la mairie qu'aurait pu décider de faire dégager les trottoires où il y a beaucoup de circulation pietonne? Plutot que de saler a tout va et augmenter ainsi le taux de salinité de la Loire quand tout aura fondu...Ils auraient pu le faire sur les axes majeurs de Tours, parce que c'était vraiment impraticable. Il fallait slalomer (eh oui, pas besoin de partir à la montagne pour faire du ski ^^) entre plaques de verglas et neige fondu boueuse.Et franchement couper les reseaux de bus n'était pas tres responsable.Ok certaines rues à Joué et Fondettes étaient impraticables, car en pente et verglacée, mais Le centre ville était tout de même accessible. Le reseau aurait pu s'y limiter pour assurer tout de même un service.Comment ont fait les personnes agées pendant ce temps?

Benoît 11/01/2009 17:55

"Il y a quelques jours, les conditions de circulation étaient très mauvaises et les voitures faisaient attention à nous au point de nous doubler à des vitesses lentes tout en se déportant très fortement. Certaines voitures n'osaient même pas doubler."Je confirme! Mais je crois que la raison véritable de cette prudence est plutôt la peur de casser la voiture, en risquant en plus de blesser un humain.Et effectivement, une fois les routes un peu mieux dégagées, le risque de casser la voiture ayant baissé en dessous du seuil de confiance, l'automobiliste se sent à nouveau "l'aigle de la route".