Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 18:13

Une l'étude « A pied, à vélo, en métro, en bus, en voiture : quel air respirons-nous ? » publiée récemment par l'Observatoire régional de l'air en Midi-Pyrénées (Oramip)montre que :

« Dans l'agglomération toulousaine, tous polluants confondus, l'exposition des personnes à la pollution de l'air est plus élevée en voiture, puis en bus. »

« Une personne qui prend son véhicule tous les jours et reste coincée une heure dans les bouchons a les plus gros risques de pollution, notamment le dépassement de la valeur limite réglementaire en ce qui concerne le dioxyde d'azote », analyse Jean-Pierre Della Massa, le directeur de l'Observatoire.


Donc, à tous ceux qui disent "en vélo, on respire les gas d"échappement", qu'ils se disent qu'ils en respirent moins en vélo ou à pied que coincés dans leur bagnole. CQFD

Ceci est d'ailleurs confimer dans une autre étude:

« Au volant, on respire à pleins poumons les gaz d’échappement du véhicule que l’on suit » révèle Jean-Paul Morin, toxicologue à l’Inserm de Rouen.
Dans le cadre d’une étude commandée par l’Agence française de sécurité sanitaire, de l’environnement et du travail, il a équipé une voiture de capteurs et d’un laboratoire embarqué pour analyser les polluants en temps réel.
« Nous sommes presque toujours au-dessus de 150 microgrammes par mètre cube de particules, soit trois fois le seuil recommandé par la santé publique. Dans les tunnels, le chiffre double. On est également 25 fois plus exposé aux fumées noires dans une voiture que sur un trottoir. Enfin, on a mesuré une moyenne horaire supérieure à 230 microgrammes par mètre cube de dioxyde d’azote. L’OMS recommande de ne pas dépasser ce seuil plus de 18 heures par an... »
« Les cyclistes sont à l’air libre, ils ne sont donc pas soumis aux mêmes concentrations de polluants et ils restent moins longtemps dans la circulation. Sachant que 80 % des déplacements urbains font moins de trois kilomètres, pour votre santé, n’hésitez pas, roulez à vélo ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans VéloInfos
commenter cet article

commentaires