Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 17:19
"On n'est pas rendu à Loches" est une expression tourangelle voulant dire qu'on n'est pas prêt de trouver une solution à un problème ou que çà n'est pas prêt de se faire ou que  çà se fera la semaine des quatre jeudis.
Voilà comment Soff résume notre rencontre avec la SNCF lors de notre dernière vélorution (5 juillet).

Avec le soutien d'Arial et de la FNAUT, mais sans aucun soutien d'associations cyclistes tourangelles ou de ceux qui mettaient il y a quelques mois l'accent sur les trains et les vélos dans leur programme politique, la vélorution s'est retrouvée face au mur de la réalpolitique économique, en d'autres termes, en face de la pensée unique: ce qui est rentable c'est un voyageur, ce qui prend de la place ce sont les vélos, donc les vélos doivent disparaitre des trains pour laisser la place à la rentabilité maximum.
Le vélo dans les TER? Soff a raison: on n'est pas rendu à Loches.

On va quand même alerter toutes les vélorutions nationales, prendre contact avec la FNAUT et espérer un soutien des élus locaux sensibles aux idées de la vélorution. Où étaient-ils d'ailleurs, ces élus?
Ils pavanaient sur la Loire à Vélo, sans doute plus intéressés à montrer leur intérêt pour les cyclotouristes (et leur pépettes)  ainsi qu'au bétonnage des bords de Loire  qu'à venir nous aider dans une action et une rencontre importante pour ceux qui tous les jours montent leur vélos dans les trains, font un geste pour l'environnement, et s'entassent comme des sardines dans des trains sous-dimensionnés en attendant qu'on leur dise: DEGAGE!!!
La vélorution essuie donc une défaite dans sa volonté de faire du train un ami qui l'accepte. Nous n'avons aucun doute sur la finalité. Il va falloir s'effacer.

Remercions quand même M. BORRY, Directeur délégué des TER Centre ainsi que Mme MONGE du service communication de la SNCF pour leur accueil, leur patience et leur volonté de dialogue.

Vidéo de notre vélorution. Les séquences ont été tournées par la vélorutionnaire Marie-Andrée et Claude, membre d'ARIAL (Association de Réflexion d'Information et d'Action Locale à St Pierre Des Corps).


Partager cet article

Repost 0
Published by velorutiontours - dans Velorutiontours
commenter cet article

commentaires

marcel 23/07/2008 16:36

salut,j'ai mis en ligne sur carfree france un article sur cette question des TER+vélo:http://carfree.free.fr/index.php/2008/07/23/sncf-lexplosion-du-trafic-ter-se-fait-elle-au-detriment-du-velo/

soff 07/07/2008 20:38

trop classe l'arrivée avec les drapeaux, 4 piétons avec nous sans compter les journalistes, pas de surprise sur le discours : rentabilité/impôts qui va les payez ma ptite'dam/ investissement/priorité aux voyageurs qui encombrent pas...ça veut dire :pas de caddies, pas de poussettes, des handicapés mais pas trop ou alors pas en fauteuils, on va leur mettre un fauteuil à une gare et ils en prennent un autre à l'arrivée, pas de bagages super gros, pas trop de ski, pas de surf, pas de gens obèses(ou alors ils paient deux places?), pas de chien, et patati et patata...heureusement que le chemin de fer a été crée avant la prédominance de la voiture, sinon même le train, on n'y aurait pas droit!