Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 10:00

Au  premier trimestre de l'année 2008, le chiffre d'affaires de la SNCF a augmenté de 9 %, dont "deux à trois points" seraient issus de la hausse des prix du carburant, selon Guillaume Pepy, le président de la SNCF. Selon lui, cette tendance devrait se confirmer, voire s'amplifier, dans les mois qui viennent : "Je m'attends à une rentrée canon lorsque les ménages vont faire leurs comptes pour choisir entre le train et la voiture pour aller au travail", a-t-il ajouté.

La SNCF prépare donc un grand plan visant à quadrupler la fréquentation de ses TER d'ici à 2030.

Quadrupler le trafic des trains express régionaux (TER), voilà le nouvel objectif de la direction de la SNCF qui, neuf mois durant, a menée une réflexion stratégique sur ce sujet (avec des élus, des chercheurs, Réseau ferré de France, etc.).

Pour relever ce défi, les membres du groupe de travail baptisé "TER fois 4" ont posé des questions simples. Comment augmenter la capacité des lignes ? Comment assurer un service fiable et de qualité avec quatre fois plus de trafic ? Comment faire des gares de véritables pôles d'échanges dans un environnement contraint ? Et enfin, comment financer cette révolution ?

 "Pour penser la gare de demain, nous allons créer une direction des Gares Intermodales", a annoncé Guillaume Pepy. Cette nouvelle direction va identifier ses axes de travail en 2009 et elle sera dotée de moyens budgétaires en 2010.


Pour la vélorution, le train est notre ami mais nous sommes trop mal ballotés car le service est sous–dimensionné. L'expérience de quelques vélorutionnaires et un bref dialogue à la fin de notre dernière vélorution nous amène à dire que:
-          Pas assez de places de stationnement vélo à la gare de Tours. Idem à la gare TGV de St Pierre Des Corps.
-          Pas de rampes à vélo dans les escaliers de la gare de St Pierre des Corps.
-          3 places de vélos dans les TER (comptez le nombre de vélos dans le TER, vous dépasserez 3 à chaque fois), 4 places dans les Corail Intercités (idem, toujours plus de vélos que de places disponibles).
-          Service inexistant ou en tout cas pas vraiment adapté à l'intermodalité dans les TGV et les trains InterLoire.


Donc, cette vélorution du 5 juillet à la gare de Tours se révèle hautement obligatoire. Ce sera la 4ième fois que notre collectif vient faire part de ses doléances à la gare de Tours, et on y reviendra autant de fois que nécessaire. Car le pétrole à 140 dollars, puis 150, 200, 250…. implique une meilleure prise en compte du vélo dans les trains à tous les niveaux de notre cheminement. Nous sommes la vélorution, conscients d’être la solution d’un monde qui doit se désengager du pétrole. Mais on n'y arrivera pas tout seul. Alors ? Gares Intermodales ? Quels axes de travail pour nos vélos ?

Si vous lisez le dossier de presse du plan TER X 4 de la SNCF , vous allez rire car la vision est...comment dire...: Tout le monde communique par portable, on commande son café sur le net, le wifi c'est le top du top, on a le google day une fois par semaine...

La SNCF croit-elle que Google contrôlera le code du travail? Le portable est-il un accessoire obligatoire pour prendre le train? Si oui, la SNCF paiera t-elle notre abonnement SFR ou Orange? Pourquoi ne parle t-on pas de la raréfaction du pétrole, des t° caniculaires ou des tempêtes violentes qui accompagneront le réchauffement climatique en cours? Pourquoi dire aux gens "prenez le train" et en même temps faire l'apologie de la voiture à hydrogène?

Le TER 2030 c'est peut-être plutôt çà: Il fait chaud. Devant les prix du pétrole qui ont aujourd'hui atteint 650 $ le baril, les voitures ont désertées les rues. On préfère prendre le train. Le vélo a progressé de façon spectaculaire. On en trouve partout. La SNCF maline, avait envoyé des agents en 2008 à Amsterdam et propose maintenant un service vélo/train exemplaire. Le wifi ne marche plus très bien. D'ailleurs, le wifi n'est plus une préocccupation majeure: les prix alimentaires ont étaient multipliés par 10 et les gens sont redevenus terre à terre: mieux vaut à manger dans son assiette que des gadgets dépassés tous les deux ans comme dans les années 2000.

Mais cessons là toute élucubration futuriste dans un sens ou dans l'autre, et réfléchissons ensemble pour une vraie prise en compte du vélo aussi bien dans les gares que dans les trains.
Partager cet article
Repost0

commentaires