Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog velorutiontours
  • : le vélo : avenir de l'humanité actuellement en pleine expansion. le cycliste aventurier de la rue reprend sa place.la vélorution expression mensuelle de l'avenir de la rue...et en plus le il milite pour la qualité de son cadre de vie où toutes les atteintes néfastes sont dénoncées au profit d'une proposition de vivre ensemble de façon harmonieuse.
  • Contact

PROCHAINE VELORUTION 6 juin organisée par Roulement à bill (voir leur site)

Recherche

Archives

25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 17:26
Plusieurs vélorutionnaires utilisent le train et font de l'intermodalité avec leur vélo. Ne serait-ce que moi tous les jours sur la ligne St Pierre des Corps/Amboise ou Soff régulièrement sur la ligne Tours/Chinon.

Chaque jour, le même topo: au train du matin (Intercités), il faut chercher la "rame" vélos qui est située à 95% des fois au même endroit mais dans les 5% restants est déplacée et boum la galère: où est-elle?
4 places pour les vélos dans cet Intercités mais combien de vélos: jusqu'à 14 certains matins.

Ce soir, TER d'Amboise à 16h53: la "rame" vélos (3 places) accueillent 13 vélos. Et bien sûr, le contrôleur, débordé, râle auprès de sa collègue:
"On va refuser des vélos".

En tant que vélorutionnaire, peut-on laisser passer des propos pareils? Non! J'ai donc fait remarquer au contrôleur que le mieux serait de repenser le système, que la SNCF nous parle de mettre les vélos dans les trains, que nous, on applique, et qu'il serait bon de faire remonter l'information à sa direction.
Sa réponse fut radicale: la SNCF est là pour transporter des voyageurs. Que sommes-nous donc alors? Des extra-terrestres?  Faut-il avoir un vélo pour ne plus être un voyageur?

Ce discours catastrophique quand on entend parler du grand plan TER X 4 (dont on vous parlera bientôt sur ce blog) prouve encore une fois que la SNCF n'a pas pris le train du changement.
Le pétrole à presque 140 dollars implique un changement comportemental: l'avenir est au train et au vélo ainsi qu'à l'intermodalité des deux. Nous le disons, les cadres de la SNCF le disent. Nous l'appliquons, les petites mains de la SNCF râlent.

Dommage car la vélorution est en marche et il faudra bien qu'ils en tiennent compte. Le 5 juillet, nous serons de nouveau dans la gare de Tours. Soff avait raison: on a bien fait de garder notre banderole:



Image tirée de la vélorution du 1er mars 2008. La banderole fait 3m, les panneaux "velorution" 9m. Vidéo de l'action en cliquant .

Partager cet article
Repost0

commentaires